Pimper une manucure

Il faut savoir un ou deux trucs à propos de moi (j’hésite d’ailleurs à vous faire ma version du « 50 choses sur moi » parce que j’adoooore m’étendre sur ma petite personne) (bref): j’ai en permanence les ongles vernis, si ils ne le sont pas c’est que je suis tellement en charrette (vocabulaire d’étudiant en art: ça veut dire très très en retard sur mes projets) que je ne peux pas perdre une heure à me faire les ongles MAIS je suis quand même une brêle en nail-art. C’est pas de bol. Par contre j’ai trouvé une astuce pour pimper une manucure (qui bat peut être même un peu de l’aile au niveau des bords) un peu classique pour les fêtes/une soirée quand j’ai pas envie d’avoir les ongles recouverts de paillettes. La french colorée. Simple, classique, efficace (et à mon avis beaucoup plus classe qu’une french standard). Pour cela j’utilise des petites bandes autocollantes (celles de chez Kiko sont très bien) (rappelez vous: moi faire une ligne droite sans trembler ça passe pas) que je positionne 2/3mm avant le bord de mon ongle, notamment parce que j’aime les garder courts et que sinon je trouve que la couleur d’accent mange trop la couleur de base. Mais si vous avez des ongles beaucoup plus longs que les miens faites vous bien plaisir!

Je passe donc de ça (vernis Alessandro, dark denim) (c’est très joli comme couleur mais c’est pas très très folichon quand même (la preuve même la photo est un peu floue))

SONY DSC

A ça (ajout du vernis Beyond Cozy de chez Essie) (et là ça claque un peu plus)

SONY DSC

Et personnellement j’ajoute la deuxième couleur biiiiiien facilement une nuit/24h après la première, je sais pas ce qu’on mes ongles/mes vernis mais même si le vernis est sec (et qu’il a bien durcit) si j’attends moins il se décolle quand j’enlève la bandelette. Je sais pas si c’est normal, j’attends l’avis du CNRS.

Bref, je retourne à mes (non) révolutions onglulaires et je vous dis à la prochaine!

Laura

Publicités

Basiques de l’automne

Je crois qu’on a toutes (tous?) des basiques qui changent un peu en fonction des saisons, au début j’y croyais pas je me disais « mais n’iiiiimp’ si je veux mettre du corail en plein hiver et du bordeaux en été je le fais ». Mais en fait pas tant que ça, déjà en hiver le corail ça me fait à peu près la même tête que les zombies de walking dead, déjà. Et au milieu du mois d’octobre (samedi c’est Halloween et je serais à Londres avec Pilou hiiiiii) je me voyais mal vous présenter mes essentiels du mois de juillet (en fait si, qu’il fasse 5° ou 35° je porte la même chose (ET OUAIS) (non)). Voici donc mes grands basiques de l’automne qui restent, que ce soit niveau mode ou niveau beauté, plutôt… basiques (hahaha je suis si drôle). Dans le tas, des carreaux, des rayures (mais pas les deux en même temps!), une grosse écharpe (très très pratique dans des amphis où la clim est en marche au mois d’octobre), des grandes chaussettes pour trainer à la maison avec un mug de thé, du jean, du camel et du bordeaux surtout au niveau des rouges à lèvres!

SONY DSC

Lire la suite

Le gommage automnal de la discorde

Cela faisait quelques semaines que j’avais envie de partager avec vous cette recette made in october. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir qu’une sombre histoire de masque à la cannelle a récemment fait trembler le web. Je vous préviens donc : la recette qui suite contient de la cannelle :p Mais de deux choses l’une :

  • il s’agit d’un gommage et non d’un masque, donc ne le faites pas poser trois cents heures histoire de ne pas finir brûler  au 3600°
  • la quantité de cannelle est en théorie raisonnable pour la quantité de produit.

Sur ces petites indications relevant du pur bon sens, j’espère avoir instauré une relation de confiance entre nous et que vous ne tremblerez pas à l’idée de vous décaper l’épiderme avec ma petite potion magique !

Lire la suite

Le grand Jour

Oui le grand Jour avec une majuscule, tout à fait.

Comme Pilou j’adore la rentrée, cependant comme beaucoup (je crois) le jour de la rentrée peut être un poil stressant (un truc bizarre qui te fais croire que tu dois impressionner toute la fac en rentrant dans le hall façon slowmotion/série américaine). Pour éviter d’angoisser (pour rien) je me suis constituée une petite routine bien être du soir et du matin de la rentrée que je vais partager avec vous.

Lire la suite