Pimper une manucure

Il faut savoir un ou deux trucs à propos de moi (j’hésite d’ailleurs à vous faire ma version du « 50 choses sur moi » parce que j’adoooore m’étendre sur ma petite personne) (bref): j’ai en permanence les ongles vernis, si ils ne le sont pas c’est que je suis tellement en charrette (vocabulaire d’étudiant en art: ça veut dire très très en retard sur mes projets) que je ne peux pas perdre une heure à me faire les ongles MAIS je suis quand même une brêle en nail-art. C’est pas de bol. Par contre j’ai trouvé une astuce pour pimper une manucure (qui bat peut être même un peu de l’aile au niveau des bords) un peu classique pour les fêtes/une soirée quand j’ai pas envie d’avoir les ongles recouverts de paillettes. La french colorée. Simple, classique, efficace (et à mon avis beaucoup plus classe qu’une french standard). Pour cela j’utilise des petites bandes autocollantes (celles de chez Kiko sont très bien) (rappelez vous: moi faire une ligne droite sans trembler ça passe pas) que je positionne 2/3mm avant le bord de mon ongle, notamment parce que j’aime les garder courts et que sinon je trouve que la couleur d’accent mange trop la couleur de base. Mais si vous avez des ongles beaucoup plus longs que les miens faites vous bien plaisir!

Je passe donc de ça (vernis Alessandro, dark denim) (c’est très joli comme couleur mais c’est pas très très folichon quand même (la preuve même la photo est un peu floue))

SONY DSC

A ça (ajout du vernis Beyond Cozy de chez Essie) (et là ça claque un peu plus)

SONY DSC

Et personnellement j’ajoute la deuxième couleur biiiiiien facilement une nuit/24h après la première, je sais pas ce qu’on mes ongles/mes vernis mais même si le vernis est sec (et qu’il a bien durcit) si j’attends moins il se décolle quand j’enlève la bandelette. Je sais pas si c’est normal, j’attends l’avis du CNRS.

Bref, je retourne à mes (non) révolutions onglulaires et je vous dis à la prochaine!

Laura

Publicités