Culture et confiture 1

 

LeSommeilDeLaRaisonProduitDesMonstres3_K399Hello chers lecteurs, today mère Pilou (oh oui, raconte-nous une histoire) va vous parler des petites découvertes qui ont illuminé son automne. Sans plus tarder, et en arrêtant les délires sauce père castor (c’est presque crade dites donc), les voici  :

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté expo :

Le petit palais a frappé fort avec sa double exposition : « Kuniyoshi, le démon de l’estampe » et « fantastique ! L’estampe visionnaire, de Goya à Redon »

Sans titre

Cette expo, c’est un peu le double-face de DC : d’abord l’univers coloré, sympatoche et exotique de Kuniyoshi. Une bonne découverte pour moi. Artiste qui a grandement influencé l’art du manga et du tatouage, qu’elle nous dit cette expo, ils savent comment m’attirer dans leurs filets au Petit Palais.

La deuxième partie reste ma chouchoute, parce que l’univers gothico-délirant, romantisme noir à gogo toussa toussa j’adore. On y retrouve évidemment le génialissime Goya, dont « le sommeil de la raison engendre des monstres » résonne tristement en nous après les attentats du 13 novembre. Et le « Misocampe » de Grandville en guest-star, je surkiffe. On apprend quelques trucs sur les techniques de la gravure, c’est toujours bon à prendre.

Sans titre

Il parait que c’est un ogre, trololo.

Bref allez voir ! D’actualité jusqu’au 17 janvier.

Sinon j’ai été séduite par la Fondation Louis Vuitton, dont le bâtiment signé Frank Guehry est une œuvre à part entière. L’expo « Pop et musique » est canon. Du moins, à moitié. Le côté expo peinture / sculpture, auteur de mouvement popiste, m’a inégalement régalé. Par contre j’ai connu l’extase du côté « son », au sous-sol, où les différentes salles sont transformées en boîtes à musique, avec projection toutes plus étranges les unes que les autres. Une véritable expérience, que je vous conseille de connaître lors des nocturnes (le vendredi jusqu’à 23 heures, il y a moins de monde). Jusqu’au 4 janvier.

Sans titre

 

Côté son :

Bah justement, un superbe artiste que j’ai découvert grâce à l’expo sus-citée : Koudlam. Réflexion sur le monde contemporain, philosophie électro, son son (haha) m’a bouleversée. Je vous laisse regarder par vous-mêmes :

Sinon je me suis mise à la transe psychédélique, que j’apprécie beaucoup à ma grande surprise. Une très bonne découverte, que j’écoute en boucle : Infected Mushrooms, notamment « where do I belong » ou « rise up ».

(Oui, c’est de l’anglais)

 

Enfin, côté bouquin :

En fouillant les étagères du côté de la socio, je suis tombée sur un bouquin écrit par un éminent sociologue / anthropologue, Mr. David Le Breton. Il s’agit de « Signes d’identité : tatouages, piercing et autres modifications corporelles ». Ce livre est très diversifiée, à la fois réflexion sur le corps, notre relation avec lui et sur la signification de sa modification volontaire, histoire du tatouage (le prisonnier, le marin, le punk, le primitif etc.) et enquêtes sur les pratiques des djeun’s (comment le futur tatoué choisissit-il son motif, est-ce qu’il y va seul ou accompagné, quelle signification de la douleur et j’en passe). Bref, ce bouquin parle de nous, tatoué ou pas d’ailleurs, parce qu’il parle de notre corps et de notre liberté vis—à-vis de lui, de la société, de notre emprise sur lui. Si vous êtes pas trop philo ou histoire, sautez les trois premiers chapitres. Je recommande à 300%.

Voili voilou !

Love, Pilou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s