Les réseaux sociaux sont-ils toxiques ?

En lançant ce blog, ma chère Laura et moi voulions proposer une grande diversité de sujets. Du coup c’est le bordel, mais c’est à notre image donc tout va bien (au sens de bazar, hein ! je vous vois venir petits coquinous). J’inaugure donc aujourd’hui une nouvelle catégorie, celle des débats/sujets de société, où l’on vous donne notre avi (que vous n’avez absolument pas demandé, on est d’accord). Que d’émotion…

instagram-logo-vector-image

Le sujet du jour : les réseaux sociaux. Toute une histoire, vous me direz. Vous avez sans doute entendu parler de Essena O’Neill, star australienne d’Instagram et youtubeuse vegan ultra suivie qui a décidé il y a quelques jours de mettre fin à sa carrière de star des réseaux sociaux très lucrative au motif que tout y était fake et n’avait rien à voir avec la vie réelle. Elle fait un choix radical en se retirant des réseaux sociaux et en dénonçant sous ses propres photos Instagram les mises en scène et les placements de produits.

Elle a d’ailleurs publié une vidéo où elle explique ses choix (maintenant indisponible) et a lancé un site, je vous y réfère :

http://www.letsbegamechangers.com

Je trouve le concept du réseau social en soi plutôt génial. Nous vivons dans un monde où le lien, le contact est simplifié, et où la communauté est au cœur des relations entre « personnes virtuelles ». Et ça c’est chouette, non ? Mais je dois dire que cette jeune femme met le doigt sur un furoncle. Maquillage à la truelle, nichons et miches tendus, ventre en mode succion intérieure de l’enfer, on a tous déjà vu et même pratiqué. Tout ça pour dire qu’il y a une véritable pression sur les réseaux sociaux, celle qui veut que l’on soit tous bien pomponnés et bien gaulés. En gros : il faut être parfait/parfaite ! Ceux qui postent ces photos n’ont pas la berlue, hein ! Je pense qu’ils savent très bien l’image qu’ils veulent véhiculer et qu’ils véhiculent d’eux-mêmes, mais je pense également qu’il y a une forte demande derrière et beaucoup de négativité (« haters »), avec des phénomènes de bashing voire de cyberbullying. Y a qu’à voir le nombre de commentaires dégueux sur la perte ou prise de brioche d’une personne sur la photo ou dans la vidéo, il ne faut pas s’étonner ensuite de l’obsession généralisée pour le poids sur les réseaux, qui sont loin d’être « body positive ». Ca devient proprement ingérable. Qui est à blamer ? Dur à dire… C’est une mécanique globale.

Je n’imagine même pas toute la pression qu’a engrangé Essena O’Neil pendant ses 5/6 ans de présence sur les réseaux sociaux. Et c’est sans doute le cas de la plupart des grands youtubers et autres personnalités de l’internet qui repoussent toujours plus loin les limites de leur intimité et font de leur image leur outil de travail. Je ne condamne pas ceux qui veulent montrer une image lisse et mise en scène de leur vie, parce qu’au fond on est beaucoup à apprécier ce monde un peu rose bonbon et barbe à papa. C’est simple, ces personnes vendent du rêve, et nous, le rêve, on prend !

Here’s the deal : relativisez toujours ce que vous voyez sur les réseaux sociaux, et si vous partagez un petit bout de votre vie sur le net, n’oubliez pas de garder une part d’intimité (comme sandrea26france par exemple, qui a décidé de ne pas partager sa vie de maman avec ses abonnés afin de mieux séparer vie de famille et travail), même si à la fin il s’agira de votre choix. Bref, faites ce qui est bien pour vous, ne vous laissez pas bouffer par la machine.. Et surtout ne soyez pas trop dur avec vous-mêmes.

Donnez-nous votre avi dans les commentaires !

Love, Pilou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s