Veep : et si le vice-président était une femme ?

Veep-KeyArt-01-16x9-1

Je sais que les séries politiques, c’est pas la tasse de thé de tout le monde. Personnellement, j’adore. Mais Veep vaut vraiment le coup d’œil, même si les histoires de campagnes électorales, de reconquête de lobbys ou de ragots politico-graveleux ne vous passionnent pas des masses. Voilà le topo :

veep-cast-hall

Mais…mais… mais c’est qui à droite ? Mais c’est le beau Reid Scott :p

On suit le cabinet de la vice-présidente, Selina Meyer, qui tente tant bien que mal d’asseoir son rôle dans la jungle politique, alors que l’essence même du poste de vice-président est de couvrir le derrière du président… d’essuyer la bouse, quoi ! Le fait qu’elle soit une femme ne facilite évidemment la tâche de son cabinet, qui regroupe des personnages très hauts en couleur.

tumblr_moe72fRRN21rik0amo4_1280

Hum… 

C’est une série de format court (moins de 30 min par épisode) dont le ton est donné dès l’entrée : humour qui pique se sera. Hautement sarcastique et scabreux au possible, elle utilise un procédé filmique ultra-vitaminé (oui, comme les jus de fruits), j’ai nommé le « walk and talk ». En gros, les personnages passent leur temps à courir entre les bureaux et les différentes scènes politiques alors que les propos alambiqués fusent et les situations se compliquent. Même s’il est clair qu’il y a une critique du monde politique sous-jacente, l’humour demeure  central, avec des situations toutes plus incongrues les unes que les autres. Un exemple : une épidémie de « courante » chez les élus, qui se solde par la vice-présidente se faisant dessus alors qu’elle « normalise » avec la simple populace dans un shop de crème glacée.

Ne vous attendez pas à du mélo, tous les personnages pourraient être qualifiés de connards, sauf ce pauvre Gary, simple porteur de sac qui suit Selina, envers laquelle il fait preuve d’une fidélité à toute épreuve, dans toutes ses mésaventures. So sweet.

75

« Si les hommes pouvaient tomber enceints, il y aurait des distributeurs d’IVG. »

Enfin, un des aspects les plus intéressants est bien entendu la question du sexisme en politique. Je vous rassure, ce n’est pas présenté de façon lourdingue, mais à travers des situations comme : et si la vice-présidente tombait enceinte ? Ou encore le refus de Selina d’affirmer son genre (la question de l’avortement, elle refuse de commencer son discours par « en tant que femme »), synonyme de faiblesse dans un monde politique encore carrément macho.

Pilou

Publicités

Une réflexion sur “Veep : et si le vice-président était une femme ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s